Accueil > Enquêtes et recherche
Les habitudes alimentaires en milieu étudiant.

Que mangent les jeunes ?

Une enquête financée par la Ligue Contre le cancer du 92 et menée par l’association imp-Actes en partenariat avec l’Université de Paris X.

L’alimentation est un élément essentiel permettant de rester en bonne santé. De nos jours l’alimentation de la population française semble ne plus être adaptée à leur mode de vie. Comme bon nombre des activités quotidiennes, l’alimentation est une habitude que l’on se forge en interaction avec les autres et avec la culture. Avoir de bonnes habitudes alimentaires s’apprend et cela depuis le plus jeune âge. C’est pourquoi il est important de s’intéresser aux habitudes alimentaires des jeunes, chose que nous avons faite auprès des étudiants de l’université de Paris X.

Contrairement aux hypothèses émises, les étudiants, souvent catalogués comme consommateurs de « mal bouffe », semblent avoir de bonnes notions en matière d’équilibre nutritionnel. Pourtant, malgré les connaissances, les comportements ne suivent pas toujours... En effet, le grignotage est très présent dans cette population avec en première position les gâteaux et les produits sucrés. Près de 80% des étudiants ont recours aux distributeurs au sein de l’université. La consommation de soda est loin d’égaler celle des Etats-Unis, mais n’est pas anodine, avec en moyenne une demi cannette par jour. De plus, les étudiants ne boivent pas suffisamment d’eau (moins d’un litre par jour pour près de 60% d’entre eux !). De plus, 15% consomme de l’alcool quotidiennement ce qui risque de basculer vers une consommation chronique, si ce n’est déjà fait… Par ailleurs, près de 40% des étudiants ne prennent pas de petit déjeuner. En revanche, parmi ceux qui mangent le matin, les produits les plus consommés sont les fruits ou jus de fruits, suivi du pain ou biscottes, des céréales et des boissons chaudes (café, thé). Mais de manière générale, la consommation journalière de fruits est légumes reste insuffisante : 73% des étudiants déclare avoir mangé moins de deux fruits et légumes dans la journée. Il en va de même pour les laitages, la moitié des étudiants ayant déclaré en avoir consommé moins de deux la veille de la passation du questionnaire. Contrairement aux idées reçues, notre analyse révèle que les étudiants font régulièrement la cuisine chez eux. La majorité prend le repas à table, mais un tiers des étudiants préfèrent s’installer devant la télévision. Leur conception de l’alimentation révèle bien sûr un côté utilitaire et nécessaire à l’organisme, mais aussi la notion de plaisir qui est importante pour eux. L’étude que nous avons réalisée permet d’établir un état des lieux de l’alimentation des étudiants, mais également de dégager certaines pistes d’action pour de futures interventions de prévention. Si une partie des étudiants semble avoir des habitudes alimentaires convenables, avec notamment très peu d’entre eux allant au fast-food ou consommant de grandes quantités de sodas, il n’en reste pas moins nécessaire de les aider à modifier certains comportements lorsqu’ils le souhaitent. Notre enquête révèle notamment que les étudiants sont ouverts et disposés à effectuer des changements dans leurs comportements alimentaires, une bonne partie se sentant intérieurement capable de modifier ces habitudes. Il ne nous reste plus qu’à concevoir et mettre en place des actions adaptées à la demande !

En savoir plus
Actualités | Espace Presse | Contacts | Foire aux questions | Plan du site | Publications | Mentions légales | Partenaires | Glossaire