Accueil > Qui sommes-nous ?
Philosophie de l’association
Philosophie de l’association
« " S’élever pour mieux voir, relier pour mieux comprendre et situer pour mieux agir ". » Joêl de Rosnay

- La vocation de notre association est avant tout la pédagogie.
La pédagogie est une communication fonctionnelle car elle vise à autre chose qu’elle même. On n’apprend pas à lire, à compter ou à fouiller seulement pour savoir lire, compter ou fouiller, mais pour comprendre un message, résoudre une situation, transmettre une information. On apprend pour un usage, avec une intention, selon un but envisagé, en fonction de … La fouille archéologique permet d’apprendre à coopérer, à observer, à imaginer, etc. Un atelier sur l’es étiquettes alimentaires donne les moyens de sélectionner les aliments que propose la société de consommation. Un atelier sur tri sélectif permet d’aborder le concept de "développement durable" et de réfléchir sur ce qu’est la durabilité... La pédagogie n’est pas une fin en soi ; elle n’est qu’un moyen au service de finalités, d’objectifs. La dimension philosophique qui vise au-delà des faits est toujours présente en pédagogie. La pédagogie est au service du sens. La pédagogie est échange, dialogue, attention à chacun ; elle est adaptation constante à l’apprenant, idéalement elle est relative à chaque apprenant. L’essence de la pédagogie c’est la médiation, c’est-à-dire la relation entre un certain contenu social et un être en devenir, soit un apprentissage.

- Notre pédagogie s’exerce sur des thémes sensibles et fondamentaux.
Le patrimoine parce qu’elle touche l’identité, l’environnement parce qu’elle touche le cadre de vie et la santé parce qu’elle touche le bien-être. Ce sont des thèmes fondamentaux parce qu’ils interpellent plus que jamais directement les citoyens que nous sommes. Si l’on prend le problème du réchauffement de la planète, on ne trouvera pas de réponses si on le traite uniquement sous l’angle écologique. La recherche d’une solution, ne peut intervenir qu’à travers une pédagogie de l’environnement impliquant une approche systémique et donc une véritable réflexion interdisciplinaire et transversale ayant traits aux domaines politiques, économiques, sociaux, éducatifs, culturels et spirituels. Il en va de même pour les questions sanitaires (vache folle, grippe aviaire, pesticides…) ou d’identité (tueries ethniques, racisme, xénophobie…). La pédagogie est là pour soulever des questions, apporter des éléments de réflexion mais jamais pour se substituer à ceux qui doivent réfléchir ou apprendre à réfléchir.

- Notre conception de la pédagogie du patrimoine, de l’environnement et de la santé.

  • La pédagogie du patrimoine est fondée sur le développement global de la personne.
    Grâce aux méthodes qu’elle met en place, elle intervient à la fois sur le savoir (le cognitif), le savoir-faire (les aptitudes), le savoir-être (les attitudes) tout en tenant compte du milieu dans lequel tout individu évolue (vie affective, culturelle et sociale), de ses représentations et de ses motivations : l’individu n’est pas seulement là pour acquérir des connaissances mais aussi et surtout pour développer des compétences et un savoir-être. Autant de compétences et d’attitudes qu’il pourra réinvestir dans la société pour transformer le monde dans lequel il évolue. Le patrimoine, la nature, la santé ne sont donc pas des objets sacrés... mais des ressources nécessaires à la construction de soi.
  • La pédagogie du patrimoine, de l’environnement et de la santé s’articule autour de 5 axes.
    - La prise de conscience : prendre conscience de son environnement naturel et culturel et de ses problèmes connexes et s’y montrer sensible.
    - La connaissance : acquérir les connaissances et les concepts nécessaires à toute compréhension et réflexion.
    - Le comportement : développer des valeurs et des attitudes en contribuant par ses actes à la protection et à l’amélioration de son environnement naturel et culturel.
    - La compétence : acquérir les savoir-faire nécessaires à la résolution de problèmes.
    - La capacité d’évaluer : acquérir une capacité d’analyse critique.
    - La participation : développer le sens de la responsabilité et offrir les moyens d’agir.
Tout sur imp-Actes
Actualités | Espace Presse | Contacts | Foire aux questions | Plan du site | Publications | Mentions légales | Partenaires | Glossaire